Sauveteur Secouriste du travail

« Un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies sur le lieu de travail, notamment en cas d’accident du travail. Il s’agit d’un membre du personnel ayant reçu l’instruction nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence et dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés. »

La présence de secouristes est obligatoire, selon l’article R. 4224-15 du Code du travail :

  • dans chaque atelier / services où sont effectués des travaux dangereux
  • dans chaque chantier occupant 20 personnes au moins pendant plus de 15 jours, où sont effectués des travaux dangereux.»

Remarque: La présence de Sauveteurs Secouristes du travail en institution (EHPAD, ESAT, IME, FAM,…) peut s’avérer extrêmement utile, même en présence d’équipe médicale), c’est autant de temps de gagner face à l’urgence. Projets et Formations oriente alors sa formation en fonction des spécificités et de la population des institutions.

Préambule:

Cette formation SST tient compte des spécificités psychologiques et physiques de la population sénior.

L’aval sur la tenue de cette formation (spécificité personnes âgées) du médecin du travail est requis.

En effet, l’INRS prévoit la possibilité d’orienter la formation SST sur une spécificité liée au contexte de l’entreprise, de l’institution à raison de 2 heures de temps.

Le programme est donc basé sur la formation SST règlementaire mais les exposés, les démonstrations ou les cas concrets auront une orientation accentuée sur des victimes blessées ou malades de la population senior dans la mesure du possible.

Ainsi les personnels des institutions de type Foyer logement, EHPAD, aides à domicile, ESAT, FAM… obtiendront des réponses quant aux objectifs spécifiques suivants : (Cet exemple de programme concerne les personnes âgées)

–       connaître et prévenir les risques d’accident de la vie courante chez les seniors

–       connaître les principales pathologies occasionnant des blessures, malaises ou maladies chez la personne âgée

–       être capable d’intervenir efficacement face à une victime blessée âgée dans l’attente du relais des secours spécialisés

Concrètement, 2 formateurs interviennent au cours de cette formation :

–       Un formateur psychologue clinicien, qui explique les problématiques psychologiques liées à la personne âgée.

–       Un formateur SST agréé par la CARSAT qui expliquera tout au long du cursus les problématiques physiques liées à la population vieillissante.

Objectifs:

Améliorer l’efficacité du secours à la victime en cas d’accident,

Modifier le comportement des travailleurs face aux risques qui les entourent, en améliorant leur capacité d’analyse des situations dangereuses, les faire participer plus directement aux actions de prévention en les incitant à rechercher et à supprimer les situations dangereuses en milieu de travail.

Durée:

Formation SST : 2 journées

Un recyclage au minimum tous les 24 mois des sauveteurs secouristes du travail, est indispensable et obligatoire pour maintenir l’efficacité du secouriste.

(Formation MAC : 7 heures (depuis le 01/01/2013, document de référence INRS V3-01/2013))

Effectif:

Minimum 4 stagiaires, maximum 10

PROGRAMME:

Situer le sauvetage secourisme du travail dans la sécurité au travail

« Agir à titre de sauveteur secouriste » 

  • Rôle et responsabilité du sauveteur secouriste
  • Réglementation
  • Approche utilisée pour l’intervention

Protéger

Formation générale à la prévention :

  • Le mécanisme de l’accident : appréhender les concepts de danger / phénomène dangereux, situation dangereuse, événement dangereux, dommage, risque …
  • Connaître les principes de base de la prévention.

Face à une situation d’accident du travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable de :

  • Reconnaître, sans s’exposer lui-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ou son environnement :
  • Identifier les dangers dans la situation concernée :
    • mécanique ou de chute de personne
    • électrique
    • incendie, explosion, thermique
    • atmosphère toxique ou irrespirable
    • autres, …
  •  Supprimer ou isoler le danger ou soustraire la victime de la zone dangereuse sans s’exposer lui-même :
    • Dégagement d’urgence par traction de la victime au sol
  • Cas particulier :
    Protection des populations en cas d’alerte : la sirène

De protéger à prévenir

Face à une situation de travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable de :

  • Repérer des dangers dans une situation de travail.

secu-Sauveteur-secouriste-travailCARSAT SUD EST

Observer l’environnement et identifier les dangers dans la situation concernée :

  • mécanique ou de chute de personne
  • électrique
  • incendie, explosion, thermique
  • atmosphère toxique ou irrespirable
  • autres, …
  • Repérer les personnes qui pourraient être exposées aux dangers identifiés.
  • Supprimer ou isoler le danger ou soustraire la victime de la zone dangereuse sans s’exposer lui-même dans la limite de son champ de compétence, de son autonomie et dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention. :
    • Dégagement d’urgence par traction de la victime au sol
    • Cas particulier : Protection des populations en cas d’alerte : la sirène
    • Définir les actions de prévention ou de protection à réaliser permettant la suppression éventuelle du (des) danger(s) identifié(s).
    • Mettre en œuvre les actions de prévention ou de protection définies précédemment.

Examiner

  • Evaluer la situation et l’état de la victime
  • Évaluation de la situation
  • Séquence d’évaluation primaire et secondaire
  • Continuité des soins auprès de la victime

Faire alerter ou alerter

Face à une situation de travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable de rendre compte sur les dangers identifiés et sur les actions éventuellement mises en œuvre à son responsable hiérarchique et/ou le(s) personne(s) chargée(s) de prévention dans l’entreprise.

De « faire alerter » à « informer »

Cette séquence est la suite logique de la séquence « de protéger à prévenir ». Elle met également en évidence la similitude des compétences attendues de la part des SST, aussi bien en matière d’alerte des secours en cas d’accident du travail qu’en matière de transmission de l’information dans l’entreprise concernant les observations qu’il aurait pu faire en matière d’identification des dangers et/ou les actions qu’il aurait pu mettre en œuvre, dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques en matière de prévention.

Elle doit permettre le glissement de la formation à l’action « faire alerter » vers l’action « informer ».

La mise en application de cette démarche est continue tout au long de la formation et plus particulièrement dans l’exploitation des mises en situation d’accident simulé.

Face à une situation de travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable de :

  • Informer son responsable hiérarchique et/ou la(les) personne(s) chargée(s) de prévention dans l’entreprise ou l’établissement, de la/des situation(s) dangereuse(s) repérée(s)

Les stagiaires sont informés sur l’évaluation des risques (EvRP) et sa matérialisation par le document unique, qui s’inscrivent dans l’obligation générale de l’employeur de veiller à la santé et à la sécurité au travail des travailleurs. Il s’agit d’une obligation de résultat.

Les 9 PGP (9 principes généraux de prévention, Pour évaluer, anticiper, protéger et informer) sont expliqués : Éviter les risques, Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités, Combattre les risques à la source, Adapter le travail à l’Homme, Tenir compte de l’évolution de la technique, Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas ou par ce qui l’est moins, Planifier la prévention, Prendre des mesures de protection collective, Donner les instructions appropriées aux travailleurs

Secourir

Face à une situation d’accident du travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable d’effectuer l’action (succession de gestes) appropriée à l’état de la (des) victime(s).

  • Porter secours à une victime présentant un problème médical :

Réanimation cardiorespiratoire Arrêt cardiorespiratoire, Obstruction des voies respiratoires, défibrillateur, altération de l’état de conscience, convulsions, difficulté respiratoire, douleur thoracique, intoxication professionnelle, réaction allergique

  • Porter secours à une victime présentant un problème traumatique :

Problèmes traumatiques: blessures aux yeux, brûlures, état de choc, gelures, hémorragie, interventions en cas de plaies complexes, traumatismes à la tête et à la colonne, traumatismes aux extrémités

  • Déplacer une victime ne présentant pas de risque de traumatismes à la colonne vertébrale et donc de connaitre les situations nécessitant un déplacement ainsi que les techniques de déplacement

CONTROLE DU COMPORTEMENT DU SECOURISTE

Contrôle continu par le moniteur plus fiche d’évaluation INRS.

MAC (Maintien et Actualisation des Compétences)

Le Maintien et Actualisation des Compétences des sauveteurs secouristes du travail au minimum tous les 24 mois, est indispensable et obligatoire pour maintenir l’efficacité du secouriste.